Le Contrat à Durée Indéterminée Intérimaire (CDII) a été créé par « l’accord de branche du 10 juillet 2013 relatif à la sécurisation des parcours professionnels des salariés intérimaires ». La loi avenir professionnel du 5 septembre 2018 vient d’intégrer dans le code du travail le CDI intérimaire.

CDI intérimaire : c’est quoi ?
Le CDI intérimaire permet à une entreprise de travail temporaire de conclure avec le salarié un contrat à durée indéterminée pour l’exécution de missions successives. Chaque mission donne lieu à la conclusion d’un contrat de mise à disposition entre l’entreprise de travail temporaire et le client utilisateur, dit « entreprise utilisatrice ».

  • La différence avec le contrat d’intérim classique est que les missions successives du salarié peuvent durer jusqu’à 36 mois  (contre 18 mois dans le contrat d’intérim classique). De plus, les indemnités de fin de mission sont purement supprimées.

Des périodes d’inactivités peuvent subvenir entre deux missions et, dans ce cas, l’agence de travail temporaire doit verser un salaire à l’intérimaire en fonction de la rémunération minimale mensuelle garantie dans le contrat de mission.

Ce récent contrat de travail permet de répondre aux attentes des entreprises utilisatrices et à celles des intérimaires qui sont à la recherche d’un contrat durable.