Les principales actualisations du protocole sanitaire en entreprise portent sur les points suivants :

Deux jours de télétravail par semaine
Le télétravail reste la norme pour les salariés dont les postes s’y prêtent. Le gouvernement se base sur un repère de deux jours par semaine pour les entreprises du secteur privé, pendant les deux mois d’été.

Distanciation physique et port du masque
Le port du masque dans les lieux clos et partagés est systématisé.
Dans certains cas, néanmoins, des assouplissements sont prévus :
-Dans les bureaux individuels
(hors open space) 
Un salarié travaillant dans une pièce à part, qui lui est nominativement affectée, peut  enlever le masque lorsqu’il se retrouve seul dans cet espace.
-Dans les ateliers 

Les employés sont autorisés à se découvrir le visage, mais à condition de respecter plusieurs conditions: être dans des locaux disposant d’une ventilation / aération « fonctionnelles, conformes à la réglementation » ; se trouver dans une « zone de travail » avec un « nombre de personnes limité » ; maintenir une distance d’au moins 2 mètres » entre chacun, « y compris lors des déplacements » ; porter une visière de protection.
-En extérieur

Le nouveau protocole stipule qu’à l’air libre, le port du masque n’est requis que dans deux situations : « en cas de regroupement ou d’incapacité de respecter la distance de deux mètres entre personnes ».

Les jauges supprimées dans les restaurants d’entreprises
Les jauges vont être supprimées dans les cantines.Les salariés doivent disposer d’une place assise, là où le document précédent prévoyait six chaises maximum autour des tables, éloignées elles-mêmes d’au moins deux mètres les unes des autres.

Le covoiturage assoupli
Dans les véhicules, le protocole ne demande plus aux employeurs de limiter le plus possible le transport de plusieurs salariés dans le même véhicule. Toutefois, il précise que si le transport de plusieurs personnes dans le même véhicule est nécessaire, faute d’alternative, l’employeur et les salariés doivent respecter scrupuleusement les règles d’hygiène : masque chirurgical pour les personnes à risque, aération régulière du véhicule et procédure de nettoyage/désinfection régulière.

La vaccination facilitée sur les horaires de travail
Jusque-là, le protocole indiquait que « si le salarié choisit de passer par son service de santé au travail, il est autorisé à s’absenter sur ses heures de travail ». Le protocole ajoute qu’« en dehors de ces situations, il est attendu des employeurs, au regard des impératifs de santé publique, qu’ils autorisent leurs salariés à s’absenter pendant les heures de travail, pour leur faciliter l’accès à la vaccination », en précisant que « le salarié est invité à se rapprocher de son employeur afin de déterminer la meilleure manière d’organiser cette absence ».