Le temps de trajet entre le domicile et le lieu de travail n’est pas considéré comme du temps de travail effectif. Le temps de trajet entre le domicile et le lieu de travail ne peut pas donc obliger l’employeur à verser au salarié des heures supplémentaires.

Cependant, à l’occasion d’un déplacement professionnel, le temps de trajet peut dépasser le temps normal de trajet entre le domicile et le lieu habituel de travail (réunion dans un autre établissement de l’entreprise, rencontre avec un client sur un lieu différent du lieu de travail habituel). Dans ce cas, une contrepartie pour le salarié doit être prévue soit sous forme de repos, soit sous forme financière.