Des témoignages anonymes ne suffisent pas pour prouver un licenciement !

Dans une décision inédite du 4 juillet 2018, la Cour de cassation décide pour la première fois qu’un témoignage anonyme ne suffit pas pour prouver une faute invoquée à l’appui d’un licenciement d’un salarié. Les faits : Un salarié a été licencié pour faute pour avoir tenu des propos insultants à l’égard de sa hiérarchie et… Lire la suite