Dans une instruction du 17 mars 2020, la Direction générale du travail précise les règles qui seront désormais applicables pour les licenciements et transferts des salariés protégés afin de tenir compte des circonstances exceptionnelles liées à l’épidémie de Covid-19.

Il est notamment prévu :
-que les auditions physiques par l’inspecteur du travail doivent être écartées même si le salarié la sollicite, sauf circonstances tout à fait exceptionnelles.
-qu’il convient de privilégier la procédure contradictoire écrite et d’utiliser la visioconférence, voire même la conférence téléphonique.