Vous avez besoin de recruter un collaborateur et vous souhaitez l’évaluer avant de faire votre choix définitif d’embauche. Selon l’article L 1221-20 du Code du travail, la période d’essai permet à l’employeur d’évaluer les compétences du salarié dans son travail, et au salarié d’observer si les fonctions occupées lui conviennent.

Attention à respecter les règles légales de la période d’essai !

La période d’essai est-elle obligatoire ?
Non, une période d’essai n’est jamais obligatoire, c’est une simple faculté. Si la période d’essai n’est pas prévue dans le contrat de travail, elle ne peut être imposée au salarié car elle ne se présume pas.

Quelle est la durée de la période d’essai ?
Selon l’article L1221-19 du Code du travail, les durées maximales sont :
-2 mois pour les ouvriers et employés,
-3 mois pour les techniciens d’entreprise,
-4 mois pour les cadres.

Peut-on renouveler la période d’essai ?
1.L’employeur ne peut renouveler la période d’essai d’un salarié en contrat à durée indéterminée que si un accord de branche ou la convention collective le permet.
2.L’employeur doit avoir inséré dans le contrat de travail une clause de renouvellement. À défaut, il ne peut pas renouveler la période d’essai, même si la convention collective le prévoit. Les juges exigent même l’accord expresse et non équivoque du salarié pour ce renouvellement, nécessairement matérialisé par écrit.

Qui peut rompre la période d’essai ?
Le principe est que la rupture est libre, et peut se faire à tout moment. Ainsi, les 2 parties peuvent rompre la période d’essai.
Mais attention, le code du travail impose le respect d’un délai de prévenance.

Temps de présence du salarié Durée du délai de préavis
Jusqu’à 8 jours 24 heures
Entre 8 jours et 1 mois 48 heures
De 1 à 3 mois 2 semaines
Plus de 3 mois 1 mois

Les délais minimums à respecter pour prévenir un salarié de la volonté de l’employeur de rompre la période d’essai sont les mêmes pour un CDI et pour un CDD. Ce délai de prévenance ne peut avoir pour effet de prolonger la durée de la période d’essai, renouvellement inclus. La rupture se produit le jour de l’envoi de la lettre mettant fin à la période d’essai (Chambre Sociale de la Cour de Cassation, 11 mai 2005).